Le Pays Bigouden est une «aire culturelle» ou subdivision traditionnelle de la Bretagne dans le nord-ouest de la France. L'une des traditions les plus connues de la région est la coiffe, une coiffe de dentelle du XIXe siècle portée par les femmes dans leur costume traditionnel.

La légende locale raconte que la coiffure a été créée en réponse à la démolition des clochers de Bigouden par des représentants du roi français en 1675. Les églises dont les cloches avaient servi à sonner un appel aux armes ont vu leurs tours détruites. Dans ce cas, cependant, la légende est juste une légende, et la coiffe Bigouden est une invention beaucoup plus tardive.

Bien que les bretonnes aient porté des bonnets pendant des siècles, comme toutes les femmes dans de nombreuses régions de France, la hauteur distinctive de cette coiffe est une invention du 20e siècle. Le bonnet original de Bigouden était plus plat, plus grand et plus rond à l'arrière. Il soutenait et contenait des cheveux qui étaient difficiles à épingler. Quelque part vers 1900, la coiffe est passée de sa précédente hauteur à la forme d'un pain de sucre.

À la fin des années 1920, la hauteur du bonnet a grimpé à nouveau, à entre 15 et 20 centimètres. Il a continué à monter jusqu'à atteindre 30-35 cm après la Seconde Guerre mondiale. À l'origine fabriqué en tissu basique, le couvre-chef de plus en plus élaboré fut alors fait de dentelle brodée, sécurisée par deux rubans. À la fin du 20e siècle, cependant, le port quotidien de la coiffe avait presque disparu sauf à certaines occasions où la robe traditionnelle était portée.

Source Wikipedia