Les Enawené-Nawé sont un peuple indigène du  Brésil, vivant de la pêche et de la cueillette dans l'état du Mato Grosso. Ils pratiquent l'agriculture et ne chassent et ne mangent pas de viande rouge. La survie culturelle des Enawené-Nawé est constamment menacée. Leur problème le plus pressant, c'est la présence de cinq générateurs hydroélectriques situés sur la rivière Juruena, provoquant une diminution de la fertilité chez les poissons.

Les Enawené-Nawé vivent dans un grand village près de la rivière Iquê dans le pays indigène Enawené-Nawé. Ils étaient 566 in 2012, 320 in 2000. Les Enawené-Nawé sont relativement isolés dont le premier contact extérieur se passa en 1974 avec Vicente Cañas. Les Enawené-Nawé sont aussi connus sous le nom de Enawenê-nawê, Eneuene-Mare ou Peuple Salumã.

La langue des Enawené-Nawé est Maipurienne centrale, de la famille linguistique Arawakienne.

Ce peuple vit sous la menace d'être effacé par les corporations Brésiliennes qui empiètent sur ses terres et polluent les rivières, sources de son alimentation. De nombreux barrages ont été construits sur la rivière principale, Juruena, polluant l'eau et tuant une grande partie du poisson. Sans poisson, la tribu n'a tout simplement plus aucune nourriture puisqu'ils ne mangent pas de viande rouge.

Constitutionnellement, les tribus brésiliennes sont supposés recevoir toute la protection du gouvernement fédéral, mais à l'instar de ses prédécesseurs, le gouvernement actuel a fréquemment cédé à l'influence de l'agrobusiness brésilien ou international. Les gens dépendent en fait de l'aide d'ONGs comme Survival International.

Source Wikipedia